La solution

LIFE SEEDCAPITAL, à l’aide des semences comme solution aux problèmes de pollution et d’agriculture durable, vise à proposer des formules d’économie d’énergie et réduction des émissions de gaz à effet de serre en utilisant 100 % des semences (récupération du tourteau, co-produit de la production d’huile, et de l’utilisé pour réduire les émissions de méthane) sans créer de conflit entre la production de biocarburant et l’alimentation humaine.

Le projet mené par Neiker apporte l’expérience de différents acteurs :

Neiker en tant que centre spécialisé dans l’amélioration de la compétitivité et de la productivité des systèmes de production agricole et CEMITEC en tant que centre pluridisciplinaire de technologie pour l’industrie mécanique et des matériaux.

La solution

En ce qui concerne les biocarburants, les huiles végétales pures sont une alternative intéressante parce qu’elles peuvent s’obtenir au niveau de l’exploitation et être directement utilisées par les machines agricoles. L’huile est obtenue mécaniquement : d’un côté, on obtient de l’huile et de l’autre, un résidu solide. Des études démontrent que l’utilisation de l’huile de colza comme combustible permet de réduire de 57 % les émissions de gaz à effet de serre.

De plus, le résidu solide peut être utilisé dans la formulation des concentrés utilisés pour l’alimentation des ruminants. Cette approche permettrait de réduire les émissions de méthane produites pendant le processus de fermentation. En effet, pour chaque unité de pourcentage d’ajout de graisse dans la ration, les émissions de méthane se réduisent de 5,6 %. Par conséquent, une façon d’aborder les objectifs proposés par l’UE, serait d’utiliser l’huile de colza mélangée avec du diesel comme carburant pour les machines agricoles et le tourteau de colza dans la formulation de concentrés pour les ruminants.